Dimension Flo

Un autre regard, une autre vision du monde, bienvenue dans la dimension de Flo !

La recette de base pour un shampoing solide sans tensioactifs agressifs

Article posté le 31 mars 2017

Shampoing solide sur boîte

Un point sur les shampoings solides

Avantages :

  • Ils ne prennent pas de place,
  • Ils sont très faciles à transporter partout (pas de risque de fuite, pas de limitation pour prendre l’avion…),
  • Ils sont zéro déchet, il suffit d’une petite boîte que l’on réutilisera,
  • Ils sont économiques, car se consomment plus lentement qu’une bouteille de shampoing,
  • Ils sont plus faciles à doser, on ne risque pas d’en gaspiller en en versant trop dans la main.

Inconvénients

  • De par leur nature solide, ils contiennent une proportion plus importante de tensioactifs, ce qui peut à long terme devenir irritant ou assécher le cuir chevelu. Aussi, aussi géniaux soient-ils, il convient de ne pas utiliser exclusivement du shampoing solide dans sa routine capillaire. Faire le bon choix dans les ingrédients permet toutefois de limiter au maximum ce problème lié aux tensioactifs.
  • Il faut veiller à ne pas les laisser barboter dans l’eau, sans quoi on en gaspille. Dans certains cas c’est plus ou moins pratique.

Utilisation

Il vous suffit de frotter votre shampoing sur vos cheveux mouillés, jusqu’à obtenir la mousse dont vous avez besoin. Ensuite, vous n’avez plus qu’à masser votre cuir chevelu pour bien le nettoyer. Si vous manquez de shampoing, vous pouvez le reprendre comme un savon entre vos mains mouillées et le frotter légèrement pour retrouver du shampoing sur vos paumes.
Séchez bien votre shampoing avant de le remettre dans sa boîte.
Je vous conseille d’alterner l’utilisation de votre shampoing solide avec un shampoing liquide doux, sauf bien sûr si vous êtes en vacances et ne transportez que lui, de façon à ne pas habituer vos cheveux au shampoing, sans quoi il finira par n’avoir plus d’effet. Ce conseil vaut pour n’importe quel shampoing, mais en plus cela vous épargnera d’éventuels désagréments avec le tensioactif présent en grande quantité dans les shampoings solides.

Les faire maison, pourquoi ?

  • Parce que c’est économique. Dans le commerce, 100 g de shampoing solide se vendent entre 10 et 15 euros. A ce prix-là, vous en fabriquez au moins 6.
  • Parce que vous savez exactement ce que vous mettez dedans, sans être obligé de lire les compos écrites en tout petit avec des noms barbares. ;)
  • Parce que vous pouvez créer une recette totalement adaptable à votre type de cheveux, à votre sensibilité, à vos goûts olfactifs, visuels et tactiles…
  • Parce qu’il y a un réel plaisir à faire sa tambouille, à pétrir dans ses mains sa petite boule de pâte, à démouler son chef d’œuvre et à le découvrir, émerveillé, enfin à s’en servir tout en songeant que c’est nous qu’on l’a fait.

La recette de base, entièrement modulable

Un point sur les tensioactifs

Ce paragraphe n’est pas le plus excitant de l’article, mais à mon sens il est très important.
Les tensioactifs, dans un shampoing, sont les agents qui vont lui donner sa texture et sa capacité à mousser. Dans un shampoing solide, c’est un paramètre très important parce que, pour que le shampoing soit dur, il va falloir en mettre suffisamment. Suffisamment aussi pour que le shampoing mousse à l’utilisation.

Le souci, c’est que la plupart des tensioactifs sont assez agressifs. Ils peuvent provoquer des irritations du cuir chevelu, mais ils ont également la propriété de passer facilement la barrière de l’épiderme et de pouvoir s’avérer néfastes pour notre métabolisme. C’est le cas notamment du SLS (sodium lauryl-sulfate) et du SLE (sodium laureth-sulfate), qui sont deux molécules de synthèse. Si dans un shampoing liquide, ils sont la plupart du temps toléré par nos cuirs chevelus, cela peut s’avérer différent avec un shampoing solide, où ils sont en quantité beaucoup plus importante.
C’est ce qui se produit chez moi avec les shampoings solides de la marque Lush, que je trouve par ailleurs très bien et efficaces, mais qui finissent systématiquement par me faire des croûtes et des plaques sur le crâne.
En slow cosmétique, on bannit ces tensioactifs.

Que nous reste-t-il, alors ?
Il reste le sodium coco sulfate (SCS), présenté comme l’alternative naturelle au SLS, car issu de la sulfonation d’un acide gras contenu dans la noix de coco.
Seulement, voilà : Il semblerait en définitive que cela donne un tensioactif moins concentré, donc moins agressif, mais dont le principe actif est exactement le même que dans le SLS. Et en plus, qui dit moins concentré dit moins efficace.
Je n’entrerai pas dans les détails ici, mais vous pouvez en savoir plus en lisant cet article du blog AromAttitude.

Il ne reste donc plus qu’une seule possibilité : le sodium cocoyl-isethionate (SCI).
Je sais, son nom n’est pas super sexy et je vous épargne le blabla de chimie, même si vous pouvez en savoir plus sur le blog des litsées citronnées. Sachez seulement que parmi les tensioactifs solides efficaces et abordables en terme de prix, il est le seul à ne pas être un sulfate et déterminé par plusieurs études comme le plus doux.

Toutefois il convient de garder à l’esprit que, même obtenu à partir d’huile de coco et même s’il ne s’agit pas d’un sulfate, le SCI est un produit de synthèse et, à ce titre, ne peut être appelé naturel.
Aussi je ne peux pas me permettre d’écrire noir sur blanc que mon shampoing solide est 100% naturel, même si je fais mon maximum pour m’en approcher.
Certaines marques, d’excellente qualité, qui proposent des shampoings solides, ont tendance à vous les présenter comme une alternative tout à fait naturelle. Même si ça ne change pas grand-chose au résultat ni à la qualité des produits, il faut garder à l’esprit que ce n’est pas tout à fait vrai.

Ne vous fiez pas à des sites comme Aroma-Zone ou à un tas de blogs qui vous donnent des recettes de shampoing solide en vous affirmant qu’il est nécessaire de mélanger deux tensioactifs. Il est parfaitement possible de fabriquer un shampoing solide qui ne contient que du SCI et sans dépasser les 50% et je vous en donne la preuve.
Le shampoing fondra peut-être un peu plus vite, mais et votre santé et votre peau vous en seront très reconnaissants. Par ailleurs, le pouvoir moussant du shampoing est plus que satisfaisant.

La recette

J’en ai fini avec mon blabla, voici la recette de base de mon shampoing solide.

Ingrédients pour un savon d’environ 80 grammes :

  • 50 g de SCI
  • 15 g de poudre de plante adaptée à vos cheveux
  • 20 ml d’huiles végétales et ou de beurres végétaux
  • 14 ml d’hydrolat, infusion, macérat aqueux ou eau
  • 0,8 ml soit 20 gouttes d’huiles essentielles (facultatif)
  • 1 à 2 ml d’extrait aromatique (facultatif)
  • 1 à 2 ml d’actifs cosmétiques (protéine de riz, de blé ou de soie, phytokératine…) (facultatif)

Pourquoi je parle de recette entièrement modulable ? Parce que tout est à choix multiple, dans cette recette.
Il vous faut 14 ml de phase aqueuse ? Vous pouvez très bien mettre 14 ml d’hydrolat d’ylang-ylang, ou bien 7 ml d’hydrolat de camomille allemande et 7 ml d’infusion d’écorce de citron…
Les huiles essentielles ? Bah c’est pas obligé. Et si vous en mettez, c’est absolument celles que vous voulez, une, deux, trois, tant que vous respectez la dose totale de 0,8 ml pour un pain de 80 g de shampoing.
Pareil pour les huiles et beurres végétaux, vous pouvez parfaitement mélanger deux huiles, une huile et un beurre…
De même pour les poudres, les actifs cosmétiques… Vous pouvez faire ce que bon vous semble, tant que vous respectez les dosages.
A la fin de cet article, je vous proposerai au fil de mes essais diverses recettes qui pourront vous donner des idées.

Découvrez les différentes huiles essentielles utilisables pour les cheveux et leurs propriétés

Trouvez l’hydrolat qui correspondra le mieux à votre situation capillaire

Choisissez une huile végétale adaptée à vos cheveux

Découvrez les poudres de plantes les plus connues et leurs effets

Je vous conseille d’acheter le tensioactif et le matériel chez Aroma-Zone, où les prix sont intéressants.
En revanche, pour des huiles essentielles, végétales, beurres et hydrolats de qualité, je vous recommande la boutique de la slow cosmétique.

Mode opératoire

Note :
Manipulez le SCI pur avec précaution : c’est une poudre très volatile et elle peut agresser les voies respiratoires, non pas par sa composition chimique, mais seulement parce qu’elle est abrasive. Je vous conseille de porter un masque.
Comme je suis non-voyante, j’ai un besoin indispensable d’avoir des sensations précises et je ne supporte pas les gants. Toutefois, si vous le pouvez, je vous conseille d’en porter pour éviter le contact direct avec le SCI ou les huiles essentielles. Faites ce que je dis, pas ce que je fais. ;) Si comme moi vous ne pouvez pas porter de gants, pensez à vous laver les mains régulièrement et surtout ne les portez pas au visage.

  1. Dans un récipient allant au bain-marie, placez le SCI, les poudres, la phase aqueuse et les huiles végétales et ou beurres végétaux.
    Si vous utilisez des beurres végétaux ou des huiles comme celle de coco, solides à température ambiante, commencez par ne placer que ces huiles ou beurres au bain-marie et par les faire fondre avant d’y ajouter l’eau, les poudres et le SCI.
  2. Faites chauffer les ingrédients en remuant sans interruption avec une cuillère en bois. Vous verrez, ce n’est pas simple à mélanger, mais au bout d’un moment cela commence à être homogène, même si la pâte est assez épaisse.
  3. Quand vous commencez à avoir une pâte homogène, où la poudre n’est plus apparente, (si comme moi vous êtes non-voyant, touchez avec précaution avec le bout du doigt), quand la pâte est légèrement molle et ne se brise plus en morceaux poudreux au moindre coup de cuillère, retirez-la du bain-marie et pétrissez-la entre vos mains. Malaxez-la bien avec les doigts jusqu’à ce qu’elle vous paraisse parfaitement lisse et homogène.
  4. Laissez votre boule de pâte refroidir un peu, mais pas trop longtemps sans quoi elle va commencer à durcir. Quand elle n’est plus chaude, formez un puits en son milieu et déposez à l’intérieur les éventuelles huiles essentielles, extraits aromatiques et ou actifs cosmétiques.
  5. Recommencez à pétrir votre pâte entre vos mains suffisamment longtemps pour que les produits que vous venez d’ajouter se répartissent de façon homogène dans tout le shampoing.
  6. Placez votre pâte dans un moule en silicone et appuyez comme un bourrin (une bourrine, ça marche aussi), pour tasser au maximum la pâte dans le moule, de sorte qu’elle prenne parfaitement sa forme. Lissez le dessus (ce sera le dessous quand vous aurez démoulé hein) avec une spatule pour qu’il soit bien plat.
  7. Laissez la pâte se solidifier dans le moule deux bonnes heures à température ambiante. On peut aussi se contenter d’un quart d’heure au réfrigérateur, mais j’ai l’impression que ça rend le shampoing un peu plus fragile au démoulage.
  8. Démoulez votre shampoing (oh qu’il est beauuuu !) en appuyant tout doucement sur le fond du moule, posez-le sur un sopalin et laissez-le 48 heures à température ambiante. Eh oui, il faut un peu de patience !
  9. Et voilà, vous n’avez plus qu’à utiliser votre shampoing.

Le matériel

Il vous faut quelque chose pour le bain-marie, l’idée c’est un petit récipient supportant la chaleur, que vous puissiez placer dans un plus grand récipient rempli d’eau, de façon à ce qu’il y ait de l’eau en-dessous et sur les côtés du petit récipient. Vous pouvez utiliser deux casseroles de différentes tailles, une grande casserole et un plat plus petit comportant des oreilles, lui permettant de se caler sur la casserole sans en toucher le fond.
Casserole à bain-marie
Pour ma part, j’ai acheté une casserole à bain-marie que j’ai trouvée sur le site Cuisin’Store, une casserole à double fond avec un trou pour verser de l’eau à l’intérieur. Je trouve ça pratique, ça limite la vaisselle et les risques d’accident.

Moule en silicone Seltic Flowers
Il vous faut un moule en silicone. J’en avais déjà mais, ne voulant pas mélanger mes ustensiles de cuisine et de cosmétique, j’en ai acheté chez Aroma-Zone qui en propose un très large choix.

Enfin, il vous faut savoir avec quoi vous allez doser tous vos ingrédients. Si vous avez des yeux qui fonctionnent, une balance de précision et une éprouvette graduée vous suffiront. Pour les huiles essentielles, vous pouvez utiliser le compte-gouttes.


Si comme moi, vous êtes non-voyant, ceci dit vous pouvez faire pareil si vous y voyez, quelques astuces :

  • Une balance de cuisine pour peser le SCI
  • Une seringue 10 ml dont vous faites graduer le piston en relief avec un couteau tous les ml pour les huiles végétales et hydrolats
  • Une petite seringue, 2,5 ml, dont vous faites graduer le piston en relief tous les 0,2 ml, pour les huiles essentielles et actifs cosmétiques
  • Une pelle doseuse, vous en trouverez chez Aroma-Zone, pour les poudres dont vous avez besoin en plus petites quantités. Sur leur site, pour chaque ingrédient en poudre, vous trouverez l’équivalence du poids en nombre de pelles arasées, c’est-à-dire remplies à ras bord et dont on a retiré l’excédent.

Découvrez dans cet article comment je manipule les huiles essentielles sans me servir de ma vue.

Mes recettes de shampoing solide

Avez-vous testé ? Quels sont vos ingrédients chouchous ? Une recette à nous faire partager ?
Avez-vous des questions ? Besoin d’un conseil ?
Les commentaires sont là pour ça !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les mots clés de cet article :


Partagez cet article


21 Avis

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Coucou !

    Tout d’abord merci merci merci !
    J’étais ravie de lire ton e-mail, ça m’a fait super plaisir.
    Et puis bien sûr merci à toi d’avoir le recule nécessaire pour évaluer ce qui peut être écrit dans les commentaires et pour en faire part ensuite dans un de tes articles. Tu ne m’as pas seulement entendu mais tu m’as aussi écouté et ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir cette qualité, C’est aussi la première fois qu’une blogueuse m’écoute vraiment ;)

    J’ai reçu dans ma dernière commande 2 tensioactifs liquides, le coco glucoside et le decyl-Glucoside. Ce sont des tensioactifs qui sont utilisés en slow-cosmetique. Je pense faire quelques essais de shampoing dans les semaines à venir si ça te dit on pourra en discuter ça serait pas mal d’avoir une idee de ce que peuvent apporter ce genre de shampoings.

    Je préfère préciser également que le decyl gucloside peut être d’origine ( en partie) palmiste.
    Le problème c’est qu’il n’est pas évident de connaître les origines des ingrédients cosmétiques beaucoup de sites ne jouent pas le jeu. Pire encore ça m’est déjà arrivé d’envoyer des mails pour plus d’information, la gérante d’un site m’avait répondu qu’elle ne savait pas de quelle origine était le produit que je convoitais et qu’elle devait demander à son fournisseur…. ou sur un autre site, un fournisseur à fait en sorte de ne pas répondre à ma question qui paraissait fort gênante … bref dans le monde du bio-naturel-slow il y a aussi du mauvais, il faut faire attention à tout, en son âme et conscience et selon ces valeurs bien entendu.

    Je pense au site Aroma Zone sur lequel je commandais exclusivement la première année ou j’ai commencé à faire mes popotes et depuis quelques mois j’achète sur d’autres sites également et dans un magasin bio près de chez moi, parce que la marque ma quelques fois dessus . Mais je n’ai jamais retrouvé de site aussi transparent que peut l’être aroma zone. On peut connaître systématiquement les origines d’un ingrédient. Ce qui est loin d’être le cas sur les autres sites

    As tu des préférences de magasins ou sites pour faire tes achats d’ingrédients ?

    Belle journée !
    A très vite ;)

    Jen

    17 mai 2017

    • Salut !
      Bon, j’espère que tu verras ce com, parce que mon système de notification de commentaires ne marchait pas ! Quand j’ai la poisse, j’ai la poisse. Je suis en train de chercher un système alternatif.
      Et en plus j’ai eu une semaine de folie, donc j’ai tardé à te répondre, en fait je n’ai pas touché ni à mon blog ni à mes mails ni à mes réseaux sociaux depuis lundi. Autrefois j’aurais trouvé cette phrase hautement ridicule, mais depuis que j’ai le blog, ça l’est un peu moins. ;)

      Bref.
      Je suis très contente, parce que justement j’avais fait quelques recherches le week-end dernier, et listé les tensioactifs liquides les plus intéressants, j’avais noté le coco et le decyl glucoside parmi les plus intéressants. Crois-tu que l’on peut faire un shampoing fonctionnel avec seulement ces deux-là ?
      Mon but étant au maximum de limiter les ingrédients, tant pour le côté pratique qu’économique. Et surtout, j’aimerais avoir le moins possible à rectifier le PH, ce qui me limite un peu dans le choix des TA.
      En tout cas, tout à fait d’accord pour échanger à ce sujet et se tenir au courant de nos tests éventuels, ça m’intéresse beaucoup !

      Je confirme pour la galère pour connaître précisément l’origine des produits. Une fois, j’avais téléphoné à une boutique vendant des ingrédients dits naturels pour fabriquer des bougies et lorsque j’avais commencé à poser un peu trop de questions, très poliment je précise, la charmante dame a commencé par me dire qu’elle n’était pas tenue de me répondre, avant de me raccrocher au nez…

      J’ai fait à peu près le même cheminement que toi avec Aroma-Zone. Au début je commandais tout chez eux, parce que l’origine, la composition des produits, tout est très clair sur leur site, parce qu’on trouve vraiment tout et parce que les prix sont très compétitifs. Malheureusement, quelques déceptions, quelques lectures inquiétantes à leur sujet m’ont convaincue de diversifier mes approvisionnements. Je préfère acheter beaucoup moins de choses, mais de qualité.
      Je ne prétends pas que je n’achète plus chez eux, mais ça devient plus rare.
      Pour certaines choses, je prends sur le site de la slow cosmétique.
      Pour d’autres, chez la Cabane aux Arômes, j’adore leur éthique et ils sont très sympa, mais c’est très cher.
      Pour finir, j’ai découvert très récemment la Compagnie des Sens, ils sont un peu dans la même veine qu’Aroma-Zone mais j’en avais lu beaucoup de bien. Mais je ne peux pas t’en parler pour l’instant, je n’ai absolument aucun recul et je n’ai même pas encore reçu ma toute première commande, très petite commande en plus, juste quelques huiles essentielles et une huile végétale.
      Et toi du coup, tu commandes où maintenant ?

      Très bon week-end à toi et à vite !

      Flo

      19 mai 2017

  2. Helllooooo

    Je viens de voir ton com, pas grave pour le système de notification, quand j’ai vue que tu avais mis un nouvel article ( que j’ai déjà lu… huhu) je suis allée par ici pour voir si tu avais eu le temps de répondre. En même temps on a le temps on n’est pas à la pièce hein ;) pour ma part en ce moment je bosse pas donc j’en profite car je commence un nouveau taff le 1er Juin.

    J’ai fait une reçette avec les 2 tensioactifs justement mais pour l’instant je ne l’ai pas encore essayé je préfère faire quelques shampoings et revenir à toi pour te dire ce que ça a donné.

    Pour ce qui est de mes dernières commandes, j’en ai fait une sur Slow cosmetique, ou j’ai eu à faire au service client qui est très réactif.
    J’avais acheter pour la première fois du maquillage bio de la marque Zao pour un fond de teint et de la marque Boho pour une poudre minéral . Mais bien déçu de Zao j’avais eu un super coup de cœur sur cette marque et finalement le fond de teint couvre moins que ma précédente BB crème et en plus m’a coûté une fortune !!
    Je pense que je vais avoir du mal à trouver une marque de maquilllage qui me convienne surtout pour le teint , j’aime bien Que ce soit un peu couvrant sans que ça face pâté et c’est mission impossible pour moi de trouver du maquillage sans huile de palme !! . J’ai fait aussi une commande chez Mondebio en autre des pinceaux pour le maquillage de la marque Avril qui sont très bien et abordable. Et un pinceau kabuki de la marque Zao qui encore une fois m’a coûté une blinde et qui a la taille d’un pinceau pour poupée Barbie…. par contre j’ai acheté un savon d’alep ( depuis le temps que je voulais en essayer un !) de la marque Lauralep, j’étais ravis ! Je l’utilise pour le corps mais surtout pour le visage, j’ai une peau tout à fait merdique, genre mixte, sensible , couperosée, et avec des boutons bien sûr ! Bref il nettoie super bien la peau ! Et en plus je viens de me rendre compte que le lieu de fabrication est à côté de chez moi…. donc autant te dire que je vais aller y faire un tour pour voir comment la ptite dame fait ses savons !

    J’ai d’autres sites que j’ai mis de côté, mais sur lesquels je n’ai pas encore fait de commande.
    – formule beauté
    – mademoisellebio
    – Greenweez

    Du coup tu fais une formation sur l’aromathérapie ? Ça a l’air super intéressant , tu vas avoir pleins de trucs à nous apprendre c’est trop cool !

    Sur ces deux, trois mots …. je te souhaite un agréable week end !!!
    A très vite !!

    Jen

    19 mai 2017

    • Hello !

      Héhé cette fois mon système de notifications est bel et bien fonctionnel ! C’est quand même plus pratique.

      J’ai très hâte d’avoir tes retours sur tes tests shampoing. Je suis très curieuse et impatiente de connaître les résultats.

      Ouaip je confirme pour Slow cosmétique, ils sont très sympa et répondent très vite aux demandes.
      Ca me fait d’ailleurs penser qu’on ne peut pas en dire autant du service client d’Aroma-Zone, qui met parfois deux à trois semaines à répondre à un simple mail. Et je ne veux même pas parler des vendeuses en magasin. L’accueil est déplorable, elles ne prennent même pas la peine de faire semblant d’être sympathiques, et la qualité des conseils donnés, maintenant que je commence à connaître un peu mieux les produits, est déplorable.
      Je ne parlerai même pas de leur aromaticienne qui n’en a vraiment que le nom, j’ai trouvé sa façon de me répondre honteuse, la seule fois que j’ai testé d’aller lui poser une question. Bref c’est aussi tout cet aspect-là de cette enseigne qui a commencé à m’en dégoûter.

      Je ne connais pas du tout la marque Zao, mais bah du coup, tu ne me donnes pas plus que ça envie de connaître. ;)
      Côté teint, n’ayant pas trop à me plaindre de ma peau, mis à part quelques petites tâches sur le nez dont j’arrive pas à me débarrasser, je ne connais pas tellement les fonds de teint bio et naturels. J’aime énormément ma bb-crème de la marque Liftargan, au point que je dois avouer ne pas beaucoup m’être arrêtée sur la composition. Tiens je vais voir.
      Bon, hum hum comment dire… C’est pas joli joli. Snif. Quand je l’aurai finie je chercherai ailleurs…
      Je viens de découvrir au hasard de mes pérégrinations internautiques que le label nature & progrès interdisait les dérivés d’huile de palme depuis 2015. Si tu es sensible au sujet, tu le savais sûrement déjà, mais moi je l’ignorais et je trouve que c’est pas mal parce qu’on sait que si on tape dans des marques qui ont ce label, on évite ce problème sans avoir besoin de vérifier systématiquement.

      Ah oui j’aime beaucoup le savon d’Alep. J’ai d’ailleurs repéré plein de savonneries qui ont l’air super sympa sur Slow Cosmetique, j’attends d’avoir fini le joli lot de savons qu’on m’a offert à Noël et j’irai faire mon marché. ;)

      La boutique Mademoisellebio est très sympa parce que beaucoup de choix, c’est un peu devenu la grande distribution des cosmétiques bio en France, ce qui me fait rester un poil méfiante parce que dès que ce genre de boutiques prennent de l’ampleur, un peu comme Aroma-Zone, la qualité et la sélection des produits peut parfois s’en ressentir.
      Vu que j’habite près de Paris je suis allée plusieurs fois en boutique et pour le coup l’accueil est très chaleureux, les conseils que j’ai pu avoir m’ont toujours été très utiles. Maintenant en terme de produits, il y a de tout, des marques avec une très belle éthique et d’autres un peu moins regardantes, tant qu’elles arrivent à obtenir le label bio…
      Donc à nous de faire notre choix.

      Eh oui, je me forme en aromathérapie, j’aimerais vraiment intégrer ça à mon métier de base qui est musicothérapeute, je ne sais pas encore parfaitement comment, mais j’ai plein d’idées. :) Et évidemment, ça me permettra d’écrire des articles plus précis et complets.

      Profite bien de cette période sans boulot ! Tu bosses dans quoi si c’est pas indiscret ?
      Très bon week-end et à très vite !

      Flo

      20 mai 2017

  3. Coucou !!

    Aaaahhh Aroma Zone … il y a du bon comme du mauvais… effectivement ils mettent plusieurs semaines à répondre et pire encore ils répondent tout à fait à coté pour mes 2 dernières questions ils m’ont fait un message "type" qui répondait à coté des questions posées… bref pas terrible pour moi… Au début je suivais une recette stricte de AZ donc j’achetais exactement les produits de la ou des recettes et au file des mois en découvrant les blogs de femmes et d’hommes passionner et aimant la cosméto maison j’ai commencé à me faire ma propre idée et à me dire qu’il y avait beaucoup d’ingrédients qu’en faite je n’utiliserai pas .

    Pour ce qui est des marques Bio après chacun est différent face aux exigences que l’on va apporter au produit et aux valeurs qui entourent ce produit. Pour ce qui est de Zao ce sont leurs valeurs qui m’ont déçu ( d’ailleurs je leur ais fait un mail et ils ne m’ont toujours pas répondu…) mais ce n’est pas la seule beaucoup de marques se disent par exemple "cruelty free" et pas mal de blogueuses qui sont végétaliennes aiment présenter ces marques comme l’alternative aux marques cracra et faisant des expériences sur les animaux mais en acceptant d’utiliser des marques qui utilisent de l’huile de palme ou dérivés elles acceptent que l’on tue des milliers d’animaux et mettent en péril des espaces entières…. donc pour moi il n’y a aucune cohérence…Après j’ai bien conscience que certaines marques sont de bonnes fois et essaie de faire au mieux en s’engageant au maximum sur des ingrédients ayant des origines convenables.

    Merci beaucoup pour l’info sur le label Nature et progrès je ne connaissais pas et du coup j’ai fait quelques recherches et la charte de ce label et très interessante pour moi mais du coup très très peu de marques ont ce label . Il y a un grand nombre de label en cosméto selon les pays et chaque label à sa charte, et même en Bio c’est la bataille on ne sait pas vraiment ce qui se joue au dessus de nous…

    Bien d’accord avec toi sur Mademoisellebio, de toute façon maintenant quelque soit le site j’essaie d’avoir un maximum d’info sur l’ingrédient et la marque qui m’intéresse.

    Que ça doit être un métier passionnant musicothérapeute. J’imagine donc que tu aimes la musique peut être joues-tu un instrument ?
    J’ai hâte de lire tes articles sur l’aromathérapie.
    Alors moi je suis charcutier-traiteur ;) oui oui !! C’est une reconversion professionnelle, j’ai toujours été passionnée de cuisine, l’on m’a souvent dit que je devrais en faire mon métier et finalement j’ai repris mes études il y a 3 ans quand nous avons emménagé en Bretagne, j’ai d’abord passé un DUT en gestion des entreprises puis ensuite un CAP charcutier-traiteur. Aujourd’hui nous sommes revenus dans notre région d’origine, la Bourgogne. Et je commence un boulot ou je vais à la fois bosser pour un restaurant qui fait également traiteur. J’aimerais bien d’ici quelques années ouvrir mon ptit chez moi avec mes propres valeurs de la cuisine.

    Voili voilou ;)
    Belle journée à toi
    Je vais aller profiter du beau temps dans notre jardinet ;)

    Jen

    21 mai 2017

    • Coucou !
      J’ai un peu traîné à répondre…Mais me voilà !

      Je suis complètement d’accord sur ce que tu dis au sujet du manque de cohérence entre cruelty free et utilisation des dérivés d’huile de palme… En fait pour beaucoup de choses malheureusement c’est comme ça. Les gens ont tendance à se fixer une cause qui leur tient à coeur et se retrouvent très vite avec d’énormes oeillères. Du coup ils insistent sur un moyen en oubliant totalement qu’ils font beaucoup plus de mal par ailleurs.
      Personnellement je me définirais comme une modérée, dans le sens où je préfère ne pas me targuer de défendre à tout prix une cause, mais où j’essaie de trouver si je le peux le moindre mal en toute chose. Et c’est très très loin d’être simple en fait.
      Parce que chaque choix a des conséquences, il est évident que si l’on choisit de se dispenser d’un ingrédient par exemple, cela aura des répercutions sur un autre qui sera davantage utilisé, et avec quelles conséquences, on ne peut pas toujours le prévoir…
      Bref c’est pas simple.

      D’après mes quelques lectures, il me semble que les deux labels auxquels j’adhère le plus sont, en premier, Nature & Progrès, en second, Ecocert.
      Ce deuxième label a un peu moins d’exigences mais est aussi beaucoup plus facile à trouver.
      Pour Nature et Progrès, est-ce que par hasard tu aurais trouvé une liste des marques qui ont le label ? J’aurais bien aimé trouver une telle liste.

      Oui en effet j’aime beaucoup la musique. Je joue principalement du piano, même si j’ai lâché le classique il y a trèèès longtemps, et puis j’aime bien toucher un peu à tout. Je chante, je joue un peu de flûte irlandaise notamment.

      C’est génial ton boulot ! Non parce que j’aime aussi beaucoup cuisiner et manger, donc j’ai d’instinct un respect tout à fait énorme pour tous les gens qui en font leur métier. Du coup je te souhaite vraiment de pouvoir ouvrir un jour ton propre établissement, proposer des choses qui te correspondent, c’est un super joli projet dans lequel il y a de quoi faire !

      Eh bien j’espère qu’aujourd’hui aussi, vous avez beau temps et que tu pourras en profiter. Pour une fois, journée calme pour moi et même si mon jardinet de banlieue parisienne est sans doute moins calme et agréable que le tien en Bourgogne, je vais aller travailler mes cours au soleil je crois bien. ;)

      A tout vite !

      Flo

      23 mai 2017

  4. kikou !!

    Alors pour répondre à ta question sur le label nature et Progrès autant te dire que c’est un vrai parcours du combattant pour trouver des marques adhérant à ce label.Pour l’instant j’ai trouver la marque Dr Théiss et Beliflor qui ont ce label sur certains de leurs produits ( qui ne m’intéresse pas d’ailleurs…) , c’est plutôt sur des produits type crème je n’ai rien vu pour l’instant dans le domaine du maquillage et c’es plutôt ça qui m’intéresse puisque le reste je le fabrique ou j’utilise des ingrédients bruts comme des HE ou des HV et hydrolats…. donc voila il va falloir que je m’arme de patience peut etre que je finirais par trouver !!

    jen

    24 mai 2017

    • Coucou !
      Voui, ben c’est tout comme moi, le maquillage c’est à peu près la seule chose que je ne fais pas donc, c’est sur ça que je cherche le plus…
      Enfin ne désespérons pas !

      Flo

      25 mai 2017

    • Ah bah tiens !
      Juste là en faisant ma veille bloguistique quotidienne, je tombe sur un concours, sur un blog que j’aime bien, qui propose de tenter de gagner trois produits d’une marque qui sont tous certifiés nature et progrès. Ca vaut le coup d’aller regarder de plus près la marque en question ce me semble. Je te mets le lien du concours :
      https://thegreenblossom.com/concours-4-2-ans-blog-grain-de-biote/

      Flo

      25 mai 2017

  5. Coucou Flo !

    J’espere que tu vas bien.
    Je reviens à toi ( encore…lol) pour 2 choses. La première s’est à propos du SCI ! Oui oui j’ai vu que tu avais posté un com sur le dernier article de "Mémé dans ses orties" et oui c’est moi qui parlait de SCI naturel et synthétique, j’ai demandé à mémé lequel elle utilisait mais pas eu envie de me répondre … ;) qu’à cela ne tienne je n’ai pas voulu envahir ses com juste pour te répondre j’ai donc décidé de venir ici.

    Je tenais à t’apprendre avec bonheur que je viens enfin de trouver un SCI 100% naturel et dérivé d’huile de coco ! En scrutant des heures sur les blogs et sites en tout genre j’ai encore découvert un site " La box du petit crapaud" qui vend du SCI 100% naturel alors comme je suis une stressée de la composition cracra j’ai quand même envoyé un e-mail pour leur demander, oui parce que c’est écrit " naturel" et non pas "100% naturel" ça parait un peu tiré par les cheveux mais bon on essaie tellement de nous faire avaler des couleuvres que je préfère demander… après je parts sur un système de confiance. Et en plus ils ont pleins d’autres cosmétiques, et vendent les même TA liquides que sur le site Slow Cosmétiques et bien d’autres choses encore. Donc à la fin du mois petite commande !

    J’ai encore fouiné pour essayé de trouver des marques au label Nature et Progrès. Effectivement le lien que tu m’as laissé m’a permis de connaitre le site Grain de Bioté qui est pas mal sans huile d palme mais encore une fois pas de maquillage..

    J’ai trouvé également la marque française Ibbéo qui ne fait pas de maquillage mais qui fabrique des produits sympa, je vais peut etre tester leur démêlant en spray. Leurs émulsifiants et tensioactifs sont 100% naturel et sans huile de palme .

    j’ai également trouvé le site " Otour des plantes" qui fait un peu de maquillage pour les yeux notamment mais pas pour le teint… mais c’est déjà ça. La marque a été créée par une jurassienne qui a le label Nature et Progrès et Slow Cosmétique.

    Donc voili voilou pour mes recherches ;)
    A très vite !

    jen

    31 mai 2017

    • Ahahah c’était toi ! Je me disais que c’était possible mais j’étais pas sûre. ;)

      C’est génial toutes ces découvertes que tu me partages. Si réellement c’est sérieux pour le SCI, ça m’intéresse parce que j’ai concocté une recette très sympa de shampoing semi-liquide au SCI, on est à 10% de TA donc c’est peu et je le trouve super confortable à utiliser. Mais voilà, je restais un peu contrariée avec le SCI.
      Si tu as une réponse à ton mail je compte sur toi pour m’en faire profiter. :)
      En plus, la box du petit crapaud, je suis complètement fan de ce nom. Rien que de l’entendre ça me met en joie.

      J’avais déjà entendu parler d’Ibbéo, mais je n’ai encore jamais eu l’occasion de tester.

      Je viens d’aller faire un petit tour sur Otour des Plantes, ça a l’air très très sympa. Peut-être que si la marque marche bien, elle finira par proposer des produits teint, tu devrais même le lui demander à mon avis.
      Je testerais bien les ombres à paupière, étant donné que j’ai toujours eu envie de tester des fards à paupière solides qui peuvent se travailler au doigt. Ca attendra un poil côté budget, mais je te remercie pour la découverte.

      Je compte sur toi pour ton compte-rendu sur les TA liquides dès que tu pourras, en attendant je vais aller fouiner sur le petit crapaud !

      Merci pour toutes ces super infos et à très vite !

      Flo

      1 juin 2017

  6. Hihi je me cache partout ;)

    La Box du ptit crapaud m’a bien confirmé que leur SCI était 100 % naturel ! Bon j’espere que ca n’est pas une entourloupe …

    Pour le compte rendu des Shampoing avec TA liquides je t’ai envoyé un e-mail tu verras le début du message est assez comique….

    A pluche !

    Jen

    1 juin 2017

    • Super pour le SCI ! Bon ces braves gens vont sans doute bientôt me voir débarquer chez eux…
      Très bon week-end, à vite !

      Flo

      2 juin 2017

  7. Super article, très clair, le meilleur que j’ai trouvé sur le web, je me suis lancé depuis quelques temps dans cette grande aventure du fais le toi-même que je partage en vidéo sur ma chaine youtube annidée tendance et je régale de trouver d’autres sites dédiés, merci

    Annidée

    6 juillet 2017

    • Merci beaucoup ! C’est un beau compliment que tu me fais là. Tant mieux si c’est clair et bien expliqué.
      Je vais aller de ce pas voir ce que tu proposes, tout ce qui est fait maison, ça m’intéresse !
      Bonne continuation et au plaisir !

      Flo

      8 juillet 2017

  8. hey! hey!

    Alors… Moi, j’ai un truc encore plus pratique et pour les grosses feignasses! Plus de shampoing du tout! A la maison, tout le monde utilise du savon. (truc de dingue, j’aurais jamais cru y a encore 2 ans! heu… 2 ans déjà?!?)
    Le savon solide donc, fait artisanalement, que j’achète chez l’épicier bidule du quartier. Les composants sont tout à fait naturels. Je pourrais te retrouver la liste si tu veux.
    Je n’y croyais pas moi-même! Je pensais à un délire d’écolos crados, et non rien de tout ça. ça marche!

    Gros gros avantages :
    – on se simplifie la vie : un seul savon pour cheveux, visage, corps.
    – plus de déchet d’emballage : juste le petit film plastique autour, on est loin des emballage plastique des gels douche + shampoing spécifique monsieur + shampoing spécifique madame (qui en utilisait 2) + savon visage + savon intime.
    – c’est mieux, on ne supporte plus les gels douche tout chimiques.

    Un truc que j’ai noté aussi (attention, détails sexys) pendant des années, on nous bassine avec des produits miracle de shampoing pour cheveux gras. ça marchait pas bien, je pensais que c’était moi le problème… QUE NENNI! quand t’as des cheveux gras, ben ils sont gras, et il faut les laver très très souvent, sinon, tu ressembles à une clocharde! Souvent, c’est-à-dire, tous les jours, voire 2 jours mais pas plus! à la fin du deuxième jour, c’est limite. Et si tu tentes l’expérience, il faut en prendre un surgras.
    Pourquoi surgras si tu as déjà les cheveux gras? parce que ça lave et ça démêle. Sinon, t’as des rastas sur les cheveux, faut acheter une tonne de démêlant (re-déchet, re-chimique, re-truc compliqué etc…).
    Donc savon surgras. J’ai essayé en vacances, pas le jour d’un important rendez-vous, et…. MAGIE!! Cheveux propres! Mais vraiment propres! Doux. Tout bien.
    Et quand je repense à toutes ces années à chercher un shampoing machin…
    Par la même occasion, le savon est très bon pour le visage aussi (Adieu les savons agressifs avec des billes, du noyau d’abricot, ou autre idiotie).
    Assez économique : un savon = 4€ pour une petite semaine pour 2. Il fait office de savon à main dans la salle de bain, + shampoing + savon pour le corps.
    Quand il devient tout fin, il finit dans un sachet en tissu dans la machine à laver, et je n’achète plus de lessive non plus!

    Je ne veux pas te pourrir ton article sur les shampoings, donc je te livre l’inconvénient que j’ai rencontré : ça marche moyen pour les pellicules! Donc de temps en temps, j’utilise encore du "têtes et épaules".

    Ce qui en revient à : je devrais relire ton article et me faire un shampoing anti-pellicualaire !

    anne JD

    17 juillet 2017

    • Ah mais tu pourris pas du tout mon article !
      Moi si j’écris en ligne et pas dans mon coin c’est pour échanger des astuces et apprendre autant que je transmets.

      Alors j’ai testé le savon, perso mes cheveux ne sont pas tout à fait fan. A la longue ils sèchent.

      Ici on n’utilise plus que du savon, des savons artisanaux issus de la saponification à froid, et d’ici peu je me mettrai à les faire moi-même, ce sera encore plus chouette !
      Donc je survalide tout ce que tu dis sur le savon, pour la peau, pour tout.

      Pour les cheveux gras, effectivement les shampoings du commerce sont de véritables arnaques.
      En fait les cheveux gras sont liés à un excès de sébum du cuir chevelu. Les shampoings pour cheveux gras absorbent le sébum, résultat le cuir chevelu se dit : "Rah zut, y’en a pas assez, il faut que j’en produise encore plus !" et les cheveux deviennent de plus en plus gras, c’est un cercle vicieux.
      Du coup, au contraire, il faut utiliser une huile qui va s’apparenter au sébum, comme l’huile de jojoba, qui va aider le cuir chevelu à réguler sa production. Donc, l’utilisation de savons surgras est tout à fait logique.

      Du coup je vais quand même peut-être retenter l’expérience du savon pour les cheveux. Même si ça ne me convient pas de façon régulière, pour les vacances ou quoi c’est quand même vachement pratique.

      Merci pour ton com !

      Flo

      17 juillet 2017

  9. Bonjour,

    Tout d’abord merci pour cet article! Je voudrais faire mon shampoing solide et ton article est très complet!

    Cependant, j’ai quelques petites questions :D :
    – suis-je obliger d’utiliser le tensioactif SCI pour faire le shampoing solide?
    – Lauryl Glucoside, Decyl Glucoside, Coco Glucoside, j’aimerai utiliser l’un de ces tensioactif (apparemment ce sont les plus doux ^^). Peut-on réaliser avec ces tensioactifs un shampoing solide?

    Je vous remercie d’avance pour vos questions!

    Virginie

    31 juillet 2017

    • Bonjour et merci pour ton passage !

      Alors en fait, le souci c’est que les tensioactifs que tu sites sont des tensioactifs liquides. Ils te permettront de réaliser un super shampoing liquide, j’y travaille doucettement d’ailleurs, mais pas de solidifier un machin, même utilisés en grande quantité.
      Je sais que ce sont les plus doux et c’est pour ça qu’à terme, alterner entre un shampoing solide et un liquide, tous deux faits par moi, serait mon idéal, mais pourle solide on est obligé d’utiliser un TA qui durcisse vraiment le bazar, et dans les TA solides, seul le SCI répond vraiment à mes exigences sanitaires, c’est le plus doux et naturel d’entre les TA solides.
      J’espère avoir pu répondre, et n’hésite pas si tu as d’autres questions !
      Bonne semaine !

      Flo

      31 juillet 2017

  10. POUAAAAAH vraiment merci de ta réponse très très très rapide!

    Pour le moment j’utilise du savon de Marseille ou du shikakai… Mais mes cheveux ne restent plus assez longtemps propre… surtout au toucher, ils paraissent sales (poisseux)dès le lendemain…!!
    Dans les débuts, c’était merveilleux, mes cheveux étaient magnifiques… ^^

    Vu tes réponses, je pense faire un shampoing solide et liquide!!!

    Merci pour ta présence, ça fait vraiment plaisir!!

    Belle soirée, je te tiendrai au courant de mes réalisations ^^

    Virginie

    31 juillet 2017

    • Bah avec plaisir ! Pour moi le blogging c’est surtout le plaisir d’échanger. Donc j’adore discuter avec mes lecteurs.
      J’avais lu des filles qui utilisaient le savon de Marseille pour les cheveux, perso j’ai essayé une fois, mes cheveux ont absolument détesté, ils étaient rêches et s’agrippaient les uns aux autres… J’ai pas récidivé.

      N’hésite pas à me tenir au courant de tes tambouilles et essais.

      Au plaisir !

      Flo

      1 août 2017