Dimension Flo

Un autre regard, une autre vision du monde, bienvenue dans la dimension de Flo !

De coups de cœur en coups de gueule, un monde qui me fait vibrer

Article posté le 10 mai 2017

Planète main dans la main

Très chers lecteurs,

En fin de compte, je ne vous ai jamais vraiment expliqué pourquoi je bloguais. C’est vrai au fond, vous savez que j’aime partager, que j’aime écrire, pourquoi je ne ponds pas tout simplement un bouquin, dans ce cas ?
Je m’embêterais un peu moins avec le visuel, un véritable casse-tête pour moi qui ne peux le voir, ce serait tellement plus simple.

Sauf que bloguer, c’est beaucoup plus qu’écrire des articles et les partager.

Pourquoi j’aime le bloguing

Bulles de bande dessinée
Parce que la blogosphère, pour moi, c’est avant tout un lieu d’échange. Parce que je vais donner une recette dans un article, et qu’un commentaire d’une fille que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam va brusquement révolutionner ma façon de faire, m’apporter une astuce, un ingrédient que je ne connais pas. Parce que je donne pour recevoir en retour, non pas des félicitations ou des fleurs, même si ça fait toujours plaisir, mais surtout des infos, des expériences, des idées.

Parce qu’en créant petit à petit un réseau, je vais découvrir des mines d’infos d’une richesse incroyable, des trésors d’écriture ou d’humour, des contacts avec lesquels je vais prendre plaisir à discuter et pourquoi pas même des amis.

Parce que quand je publie un article sur Dimension Flo, j’espère toujours que ce ne sera pas simplement un texte que je livre à la toile et qui sera consommé selon les besoins, mais que ce sera le début d’un partage, d’une conversation, d’une découverte mutuelle.

J’aime fouiner sur HelloCoton, sur Twitter, aller d’article en article, de blog en blog, me laisser surprendre, émerveiller, enseigner, puis partager à mon tour ce qui m’a séduite, sans me demander si le fait de partager le contenu de l’autre ne risque pas de le rendre plus connu que moi…
Jusqu’à lire cette idée écrite noir sur blanc sur un blog, je n’avais jamais pensé qu’elle pouvait arriver à l’esprit de quelqu’un. Bien sûr que ça me fait plaisir, quand quelqu’un dont je partage un article me remarque et se dit : tiens, si j’allais regarder ce qu’elle fait ? Mais sincèrement, si je trouve un article vraiment chouette, même si je savais dès le départ que je n’aurais absolument rien à y gagner (et c’est souvent le cas), je partagerais quand même, parce que, avant tout, ce qui m’intéresse est de faire découvrir de jolies choses, que ce soit moi qui les aie trouvé ou quelqu’un d’autre.

Je suis une jouisseuse, comme disait récemment un ami, j’aime la vie, j’aime les gens et la blogosphère est un endroit idéal pour aller d’émerveillement en émerveillement, de surprise en surprise. C’est pour ça que je lis des blogs et les partage, c’est pour ça que je blogue moi-même, parce que cette banque de données, de bonnes volontés, d’expérimentatrices, de découvreuses, de voyageuses, d’écrivains, de comiques parfois même sans le vouloir est totalement extraordinaire.
Pardon messieurs, vous êtes une minorité dans le milieu du coup j’ai tout mis au féminin, mais vous aussi, vous valez votre pesant d’or !

Naïveté et désillusions

Je sais que mon discours sonne naïf et, même si j’y crois toujours autant après sept mois de bloguing, j’ai bien conscience de la réalité.

La réalité, c’est que la société actuelle a cultivé des vices qui n’existaient pas il y a dix ou vingt ans. La plupart des gens d’aujourd’hui sont des consommateurs. Peut-on vraiment leur en vouloir, quand c’est ce que nous apprend la télévision au quotidien ? Les internautes se servent, prennent ce qu’ils ont à prendre et n’ont pas même une vague idée du fait qu’ils pourraient donner quoi que ce soit en retour.
Pour eux, internet est gratuit, il n’y a donc aucune raison de donner un peu de soi. Qu’il y ait des humains qui ont donné de leur temps et de leur énergie pour écrire les articles dont ils bénéficient du contenu n’est plus une notion existante.

J’ai lu plusieurs témoignages de blogueuses de longue date qui racontent qu’il y a huit ou dix ans, elles avaient autour d’elles une véritable communauté, des gens qui commentaient les articles pour donner leur avis, discuter. Aujourd’hui, cela n’existe pratiquement plus.
Paquet cadeau rouge
Récemment encore, je publiais un concours de haïku sur mon blog. Malgré le peu de visibilité que j’ai, j’ai quand même réussi à avoir plusieurs commentaires de personnes qui avaient seulement lu le titre et vu l’image du cadeau et m’écrivaient : « Je participe avec plaisir à ton joli concours. »
Euh, ouais… C’est-à-dire qu’en fait, pour participer, il faut écrire un petit poème… Mais lorsque j’ai expliqué gentiment ça à ces personnes, étonnamment je n’ai eu aucune réponse.
Même l’idée de donner un peu de soi pour tenter de gagner un lot, cela paraît anormal.
J’imagine que l’idée que moi, pour obtenir le lot en question, j’ai dû chercher, contacter des personnes, rencontrer du monde, ça n’a pas dû leur traverser l’esprit.

En réalité, j’en veux moins à ces gens qu’aux médias, aux industriels, aux commerciaux qui ont façonné ainsi le monde d’aujourd’hui.
Et puis surtout, ça ne m’empêche pas de continuer, avec ce que je crois, avec mes valeurs. Peut-être, en restant moi-même, parviendrai-je à toucher des cœurs et, si je n’y parviens pas, au moins resté-je fidèle à ceux qui comme moi, ont encore envie d’un monde d’échange, d’amitié, de partage et d’humanité.

Ces choses qui m’agacent

Malgré mes petites déceptions, la blogosphère et ses habitants et habitantes (on n’oublie pas les messieurs cette fois, on les mets même en premier) est vraiment devenu mon pays de cœur.
Il y a pourtant ces petites choses qui m’agacent, qui m’agacent d’autant plus qu’elles sont commises par des blogueuses (non là c’est voulu messieurs, je n’ai pas encore croisé l’un d’entre vous qui les pratiquait…), par des blogueuses donc qui sont pourtant très bien placées pour savoir ce que l’on désire et ce que l’on espère, quand on est dans ce milieu.
Je n’aime pas beaucoup râler, mais ma justice personnelle a estimé que si c’était sur des personnes qui pratiquaient le même hobby que moi, je pouvais me le permettre. Et puis, si je ne le leur dis pas, comment pourront-elles le savoir, qu’elles m’agacent ?

Celles qui ne répondent pas aux commentaires

Communication
Ca y est, tu as des partenariats, tu es contactée par de chouettes marques qui t’offrent des cadeaux, tu as plus de 500 abonnés… Du coup, avoir des commentaires, c’est chouette pour prouver que tu as beaucoup de visites, mais les humains qui les ont laissés, tu t’en fiches pas mal.
Pour moi, tu commets le plus haut crime de la blogueuse. En fait, tu as tout oublié de ce qu’était le bloguing. Tu es devenu une commerciale, une politique, ce que tu veux, mais plus une blogueuse.
Tu es la pour ta petite gueule, et c’est tout. Tes articles sont des outils marketing, mais tu as quitté le monde du partage, le monde de l’échange, de la chaleur et de l’amitié. En fait, tu as quitté le monde du blog. Adieu.

Celles qui choisissent à quels commentaires elles répondent

Si si, je vous assure. Le moment sympa où, en retournant sur un article que vous avez déjà lu, vous vous rendez compte que la fille a répondu à tous les coms, sauf au vôtre et à un ou deux autres. Bon là, vous vous demandez pourquoi et puis, en relisant ce que vous avez écrit, vous et les deux autres pestiférées, vous réalisez que vous n’avez pas fait qu’aller dans son sens. Vous avez émis une réserve, vous avez noté un point sur lequel vous n’étiez pas d’accord… Et pourtant vous étiez super polies, vous félicitiez pour l’article, vous remerciiez et tout ! Mais vous n’avez pas rampé en disant amen, tu es belle et je t’aime.

Donc toi, à mes yeux, tu n’as pas tout compris non plus. Pour moi les commentaires les plus intéressants sont ceux qui apportent quelque chose de nouveau, de différent, auquel vous n’avez pas pensé. Ceux aussi qui pointent du doigt une erreur, une information erronnée, qui permettent de se mettre à jour, d’améliorer son contenu et de progresser. J’ai juste envie de te dire : si la seule chose qui t’intéresse, c’est d’être flattée et de t’admirer dans le regard des autres, ce n’est pas très grave. Tant pis pour toi, tu perds juste quelque chose d’essentiel.

Les faux nouveaux articles

Je vois beaucoup ça ces derniers temps, sur les réseaux sociaux. Alors ça n’est pas dramatique hein, mais ça m’agace. Et comme je m’autorise une rubrique agacement, j’en parle.
Ca, c’est les blogueuses qui republient des articles qui ont six mois, un an, et nous les présentent, particulièrement sur Twitter, comme leur dernier article tout nouveau. Alors c’est très bon pour la visibilité, pour donner un second souffle à un vieil article qui n’a pas trop marché et c’est génial pour faire découvrir d’anciens articles à ses nouveaux abonnés.
Mais pourquoi aller faire croire qu’il est tout nouveau ? Je sais bien que plus personne ne fait attention à rien, mais moi qui vous suis depuis six mois, le souci c’est que je m’en souviens de votre article, que j’ai bien vu que vous n’en avez pas changé un mot et que je me sens prise pour une nouille.

C’est super important de faire découvrir ou redécouvrir ses anciens articles, mais pourquoi ne pas mettre un petit « à relire » comme le font plein de blogueuses ? Tu manques d’inspiration à ce point, pour avoir besoin de nous faire croire que tu viens de le pondre ?

Blogueuses et politique

Ca, c’est un agacement tout nouveau, et je peux tout à fait comprendre que l’on ne soit pas de mon avis là-dessus, voilà pourquoi je mets ce point en dernier. Il m’est apparu au cours de la campagne des élections présidentielles 2017.
Pourquoi les blogueuses, avec leur nom de blog, se mettent-elles toutes à donner leur avis politique sur Twitter durant cette période ?
Je vais être claire : si je suis une blogueuse beauté au naturel, je la suis parce qu’elle me parle cosmétiques, soins et autres. C’est donc ces publications-là qui m’intéressent. Non seulement je me fiche complètement de savoir qu’elle est fan de Robert Dugland ou ne supporte pas Martine Lanouille, mais en plus quand elle publie des choses à ce sujet, ça pollue mon fil d’actu et je n’ai aucune envie de le voir.
Il est évident et normal que les blogueuses aient un avis politique, j’en ai un moi-même, et en aucune façon je ne me permettrais d’interdire à qui que ce soit d’en parler sur les réseaux sociaux, même si ce n’est pas vraiment mon délire. Mais bon sang, faites-le avec votre compte perso, pas le compte de votre blog, quand votre blog n’est pas politique. Ou alors, créez un groupe, une page ou une chaîne dédiée. Ca n’a rien à faire dans les publications d’un compte dont le nom, la description ou le site associé clament haut et fort que l’on va nous parler mode, cosmétique naturelle ou cuisine et ce n’est pas pour ça que les lecteurs de tels comptes les suivent.

Pour finir

Cet article est déjà bien trop long. Même si parfois, je suis un peu contrariée, horrifiée, écœurée, déçue… Je suis surtout ravie de cette expérience que je vis chaque jour avec vous mes lecteurs, vous mes relations bloguistiques, vous mes amis qui me soutenez.
J’ai donc juste envie de terminer par un énorme merci.

Et parce que je parle blogs, j’achève en vous encourageant à aller lire quelques blogs où j’aime beaucoup passer du temps :

  • Le boudoir de Vesper :
    Un blog très très fourni, elle est aussi très active sur Facebook, plein de choses à y découvrir ; une mention spéciale pour ses chroniques littéraires que j’adore lire.
  • MoNagrom :
    Un blog principalement beauté au naturel, avec notamment plein de revues produits ; même si le blog est bien connu maintenant, je trouve qu’elle reste accessible et très sympa.
  • Mango and salt :
    Victoria est très très connue dans la blogo, mais ça reste une fille super accessible, qui écrit très bien, voyage beaucoup, partage énormément de choses, aime lire, s’habiller bien, les cosmétiques naturels, manger sainement, la jolie déco…
  • Et dans ces mots :
    Parce que j’avais envie de finir par une blogueuse pas connue du tout, comme moi, une blogueuse qui écrit super bien, dans l’univers de laquelle on se sent bien, qui partage plein de choses, humeur, beauté, littérature…
Rendez-vous sur Hellocoton !

Les mots clés de cet article :


Partagez cet article


9 Avis

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Merci à toi Flo pour ta fraicheur, ton écriture à chaque fois de plus en plus agréable, merci pour tes trouvailles et tes idées géniales ! une blogueuse comme je les aime ! bisous de Montpellier.

    Christelle

    10 mai 2017

    • Coucou !
      Merci beaucoup pour ton petit message plein d’enthousiasme et très encourageant !
      Ici sous la grisaille on apprécie beaucoup les bisous de Montpellier et sache d’ailleurs qu’il est probable que tu reçoives bientôt un petit message pour t’informer qu’on sera dans le coin au mois de juin, on va faire nos premières visites de maison !
      Bisous !

      Flo

      12 mai 2017

  2. J’adore

    Franchement je me suis bien marrée en lisant ton article. Parce qu’en tant que " consommatrice" active de blogueuses ( depuis 2 mois environ…) , notamment de blog dédié aux soins, reçettes de produits maison, ecololo, cosmeto etc…. je me retrouve beaucoup dans certaines impressions que tu as expliqué notamment des blogueuses qui ne répondent pas à tes coms ( oui c’est vrai j’ai tendance à laisser des thèses plutôt que des coms mais ça signifie aussi que l’article en question m’a plu….) ou le faites que certains blogs soient orientés plus sur le "personnage" principal de l’intrigue plutôt que sur ce que ce même personnage pourrait nous apporter, nous faire partager, nous encourager, pousser des coups de gueules .

    Mais je crois,qu’avant tout un blog est d’estiné à s’exprimer, après, il est vrai que l’on est pas toujours d’accord sur les raisons de cette expression qui souligne parfois qu’une seule et simple envie : se faire voir et entretenir ce côté pin up que tout le monde aime ( ou presque…) je pense qu’il n’y a qu’une seule chose à faire pour éviter de populariser cette façon de faire : passer son chemin. Pour ma part si quelqu’un ne m’apporte rien ( et/ou vice versa) je ne vois pas l’utilité de continuer à lui donner de la visibilité il y a pleins d’autres choses à lire sur internet, les journaux, livres et magasines… je pense que l’on a le choix !!

    En tout cas merci à toi d’avoir mis en exergue cette pratique des blogueuses qui se disent vouloir partager et échanger mais qui au final ne font que se mettre en avant sans considération aucune des lectrices qui passe du temps à lire leurs articles et à commenter sans retour certain, parce que ça reste une réalité qui n’a pas l’air de vouloir se dissiper…..

    Merci pour les liens des blogs qui te parlent, je vais avoir un peu de lecture ce soir !
    Ton blog est un souffle nouveau pour moi merci de donner tes impressions, Tes envies, tes coups de gueule,tes idées, ta façon de voir les choses, ta façon de voir le monde….

    PS : je n’ai pas de retour mail quand tu me réponds est ce normal ou Po ….

    Jen

    10 mai 2017

    • Coucou,

      Ahah moi j’adore tes thèses ! ;)
      Les thèses en général d’ailleurs. J’aime bien écrire mais j’aime bien lire, aussi. :)

      C’est marrant en fait parce que c’est pas tellement le fait qu’il y ait des filles qui utilisent le blog pour cultiver leur image qui m’agace. En soi, et tu l’as très bien dit, un blog est un lieu d’expression, comme un livre ou une chanson. Si on a envie d’écrire son autobiographie, ça n’est pas du tout moins valable que de présenter des recettes ou des revues littéraires.
      Il y a des années, alors que je ne connaissais par ailleurs absolument pas le milieu du blogging, je suivais une blogueuse, un peu par hasard et un peu pour faire comme une copine à moi, qui s’appelait Princesse Audray et qui clairement, cultivait ce côté pin-up, princesse… Mais elle avait une fraîcheur, une spontanéité que j’aimais beaucoup et je ne sais pas vraiment pourquoi, je prenais plaisir à la lire, même quand c’était d’une futilité sans nom.
      Mais parce qu’elle échangeait, parce qu’elle répondait, et que même si son centre d’intérêt, c’était elle-même, c’était dans un désir d’entrer en relation avec les autres, de faire des rencontres…
      Je trouve dommage que les gens choisissent le net pour écrire leurs articles, le format blog et la possibilité de laisser des coms aux lecteurs, mais n’y accordent pas d’importance. En fait ça me dépasse un peu.^^

      Euuuh ouais bah tu vois, pour les notifications par mail, non ce n’est pas vraiment normal, je n’avais pas vu que ce n’était pas activé de base puisque moi, je suis notifiée quand vous commentez,je n’avais pas fait attention et en six mois, tu es la première à me le faire remarquer hihi.
      Donc, si tu attends demain matin pour poster ton prochain com (comment ça je présuppose que tu en posteras un), eh bien dès demain tu devrais, si tout ne plante pas avant, pouvoir cocher la petite case pour recevoir les notifications par mail des réponses.

      En tout cas merci beaucoup pour tes commentaires, je prends toujours plaisir à te lire !

      Flo

      12 mai 2017

  3. c’est un plaisir partagé ;)
    A très vite !

    jen

    12 mai 2017

  4. Ton article n’est que trop vrai Je ne suis pas blogueuse depuis longtemps, mais ce qui m’a motivée à franchir le pas, c’est seulement de pouvoir partager avec des gens. Beaucoup ne se rendent pas compte du temps passé à réaliser les articles, tout le travail qu’il y a derrière un blog, même un tout petit.
    Ce que tu racontes pour ton concours fout vraiment les boules, mais je ne suis pas surprise. Participer à un concours sur un coup de tête, c’est super, mais le faire comme une machine sans penser à la personne qui s’est démenée pour tout organiser, c’est moche.

    Pauline

    15 mai 2017

    • Coucou,

      Merci pour ton commentaire. Ca fait plaisir de voir que ce genre de ressenti est partagé. Après je pense qu’il faut essayer de prendre tout ça avec philosophie, sans quoi de toute façon mieux vaut arrêter, mais je trouve que c’est dommage qu’il n’y ait pas davantage cet esprit de communauté que j’aime et que je recherche.
      Bon courage pour ton blog en tout cas.

      Flo

      16 mai 2017

  5. Je partage totalement ton point de vue et ça fait un bien fou de tomber sur un article comme celui-là. Le partage, c’est l’essence même du blogging : c’est pour ça que je poste des conseils d’écriture, que je partage mes trouvailles du net… Sans forcément en attendre en retour mais quand on peut engager un petit débat dans les commentaires, ou même rentrer en contact avec certaines personnes qui nous suivent et qu’on suit, c’est juste génial. J’aime beaucoup cet aspect d’échange entre la bloggeuse et les lectrices / les autres bloggeuses et je trouve ça dommage qu’on ne le retrouve pas partout.

    Rachel

    15 mai 2017

    • Je te remercie beaucoup pour ton passage et je suis totalement d’accord avec toi.
      Après je me dis que bon, on n’a qu’à prendre les conversations et les rencontres quand on en trouve et tant pis pour toutes celles que l’on n’aura jamais, mais parfois c’est un peu frustrant quand même.
      En tout cas bon courage pour ton blog, l’essentiel, c’est quand même d’y croire et d’avoir envie de transmettre quelque chose.

      Flo

      16 mai 2017