Dimension Flo

Un autre regard, une autre vision du monde, bienvenue dans la dimension de Flo !

Mes cheveux réclament du volume – 3 shampoings au banc d’essai

Article posté le 25 février 2017

Flo de trois quart dos, cheveux détachés

J’ai les cheveux longs, fins et très raides. Si c‘est très pratique pour les démêler et pour faire toute sorte de coiffures, je suis néanmoins parfois un peu frustrée qu’ils restent aussi plats et n’aient pas un peu de volume.

N’étant pas la seule dans ce cas, j’ai décidé de partager avec vous mes derniers tests de shampoing.
J’en ai choisi trois, tous sans paraben et sans silicones, dont deux sont bio.
J’ai scrupuleusement respecté pour ces trois essais les mêmes conditions d’utilisation pour garantir un comparatif fiable :

  • Utilisation du shampoing trois jours après le shampoing précédent, pour lequel j’ai chaque fois utilisé le même shampoing, un shampoing Melvita doux et neutre ;
  • Deux shampoinages au cours de la douche, les deux avec le shampoing en test ;
  • Ni masque, ni après-shampoing, ni soin ni eau de rinçage avant ou après le test ;
  • Dernier rinçage à l’eau froide pour resserrer les écailles du cheveu ;
  • Séchage au sèche-cheveux, tête en bas, après 20 minutes de séchage naturel ;
  • Brossage avec une brosse ronde en poil de sanglier.

J’ai testé les shampoing au moins deux fois pour confirmer mes impressions, mis à part pour le shampoing Lush, dont je n’avais qu’un petit échantillon et parce que je ne pouvais pas infliger une seconde fois à mon cuir chevelu ce que ce shampoing lui a fait subir.
Voici donc mon avis sur ces trois produits. Pour plus d’information sur chaque shampoing, cliquez sur son nom pour accéder à la fiche produit.

Big, de Lush

Shampoing Big, de Lush

Lush, une marque que l’on ne présente plus, spécialisée dans les cosmétiques solides, faits main. Ce n’est pas une marque bio, mais elle utilise énormément d’ingrédients naturels, propose des produits très parfumés et des packagings colorés et super attrayants. Une très chouette chaîne de boutiques où on est accueillis tellement chaleureusement qu’on y passerait bien sa vie.
Big est un shampoing liquide de Lush, au sel de mer et au citron, conçu pour apporter aux cheveux un effet sirène sortant de l’eau. J’ai été séduite par le concept du gros sel dans le shampoing, par son odeur et par les ingrédients utilisés.
C’est celui que j’ai utilisé juste avant de prendre la photo en couverture de l’article.

Points forts

  • Un volume incroyable, sans conteste possible le meilleur des trois shampoings sur ce point-là. Aucun shampoing jusqu’à ce jour ne m’avait donné un tel résultat.
  • Une odeur fine et exquise, citronnée et fraîche, persistant sur les cheveux tout en restant discrète.
  • Des cheveux très soyeux et doux
  • L’excédant de sel peut servir de gommage sous la douche, j’ai bien aimé le concept
  • Le shampoing mousse très abondamment, même avec une toute petite quantité.

Points faibles

  • Trop de sel, on en met vraiment partout dans la douche et c’est légèrement irritant pour le cuir chevelu
  • Une galère épouvantable pour démêler mes cheveux après, j’ai vraiment cru que je ne m’en sortirais jamais
  • Les cheveux regraissent plus vite qu’à l’ordinaire
  • Apparition sur mon cuir chevelu de plaques croûteuses et qui grattent (c’est glamour hein !). J’avais déjà eu ce problème avec un shampoing solide de chez Lush et il semble qu’il provienne du tensioactif sodium laurethsulfate, qu’il faut donc que je mette dans ma liste noire d’ingrédients cosmétiques.

Ma conclusion

Les plaques sur mon crâne sont rédhibitoires. Même si je suis complètement bleuffée par l’effet volumateur que j’adore, même si je suis fan de l’odeur de ce produit, je ne peux pas imposer ça à mon cuir chevelu.

Volume & vitalité, de Lavera

Shampoing Lavera

Lavera, une chouette marque bio, vraiment pas chère et dont j’avais beaucoup apprécié un shampoing que j’avais eu l’occasion de tester. Je plaçais beaucoup d’espoirs en celui-là.
Ce shampoing est conçu pour donner du volume et du tonus aux cheveux, tout ce qu’il me fallait !

Points forts

  • Une texture épaisse et agréable, une mousse abondante
  • Un parfum d’orange plutôt sympa, même s’il ne dure pas
  • Une fois secs, mes cheveux sont particulièrment doux et soyeux, on a envie de leur faire des câlins !

Points faibles

  • Pas de volume, mes cheveux sont très plats et plaqués sur ma tête
  • Le fait de les avoir séché tête en bas, tout en les laissant horriblement raides, leur donne des formes figées, comme s’ils avaient pris un mauvais pli sur l’oreiller.

Ma conclusion

Ce n’est toujours pas ça. Je terminerai cette bouteille de shampoing, pour ne pas gaspiller, parce qu’il est quand même plutôt agréable et parce que mon souci de tête sur l’oreiller finit par s’estomper au bout de quelques heures, mais je n’en rachèterai pas.

Sweetie, de Pachamamaï

Shampoing solide Pachamamaï

Pachamamaï, la déesse de la terre nourricière en Quechua.
Il s’agit d’une marque de cosmétiques bio 100% naturels, ayant pour éthique le commerce équitable et le développement durable.
Sweetie n’est pas un shampoing spécifique pour le volume, il est vendu pour ses propriétés démêlantes. Je l’ai toutefois choisi dans ma petite sélection après avoir lu beaucoup d’avis affirmant qu’il conférait du volume aux cheveux.

Points forts

  • Le seul tensioactif qu’il contient est le sodium cocoyl isethionate (SCI), le seul tensioactif à des prix abordables réellement non agressif pour la peau et le cuir chevelu. Même le Lavera qui contient du sodium coco sulfate (SCS), un tensioactif sulfaté et donc plus agressif, ne peut le concurrencer sur ce point.
  • Son format solide est hyper pratique pour être transporté partout
  • Il sent le petitgrain bigarade et j’adore cette odeur, même si on ne retrouve plus rien une fois les cheveux secs.
  • < Il mousse bien, utilisation pratique sans en consommer beaucoup
  • Incontestablement celui qui démêle le mieux les cheveux parmi les trois shampoings
  • Mes cheveux sont très doux et, s’ils n’ont pas particulièrement de volume, ils ont une certaine épaisseur

Points faibles

Il n’en a pas vraiment. Ce ne sera pas mon shampoing volume, mais en même temps il n’est pas vendu comme un shampoing volumateur mais comme un shampoing démêlant, ce qu’il fait effectivement plutôt bien.

Ma conclusion

Un très bon shampoing pour les cheveux longs, assez doux et facilitant le démêlage. Mais pour ce qui est du volume, il ne remporte pas la palme.

Verdict

Si, parmi ces trois shampoings, seul le Sweetie de Pachamamaï obtient ma totale approbation et si je le recommanderai volontiers et pourrai en racheter les yeux fermés, je n’ai toutefois pas trouvé, parmi ma sélection, un shampoing volumateur satisfaisant.

Toutefois, j’ai eu un gros coup de cœur pour le shampoing Big de Lush, son odeur et son effet, ses grains de sel et sa texture. Du coup, mon ambition, qui n’est pas des moindres, est de reprendre les ingrédients de ce shampoing et de tenter d’en fabriquer une version maison, en retirant de la recette le tensioactif agressif pour le remplacer par un plus doux, en réduisant la quantité de sel et en ajoutant quelque chose à la recette qui facilite le démêlage.
Aujourd’hui, lundi 14 août 2017, j’ai réalisé cette ambition et vous propose une recette maison de shampoing volumateur doux et très efficace.

Et vous, avez-vous un shampoing chouchou pour donner du volume à vos cheveux ?
Avez-vous testé l’un de ces trois shampoings, et qu’en avez-vous pensé ?
Racontez-moi tout en commentaire !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les mots clés de cet article :


Partagez cet article


2 Avis

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour, j’ai découvert ton article grâce au groupe le café des blogueuses et je l’ai lu avec attention. Je trouve ça sympa de nous proposer tes comparatifs avec les points forts et faibles. Je découvre la marque Pachamamaï, je vais aller visiter le site de plus près ^^
    Concernant le shampoing Lush, j’en utilise un en ce moment, le Jersey Bounce que m’avais recommandé la vendeuse pour avoir plus de souplesse et de volume. Il contient du sel mais je ne pense pas après avoir lu ton avis sur le Big qu’il en contienne autant, en tout cas, ce n’est pas irritant ni désagréable :D Il m’a bien convenu même si j’avoue que le prix me rebute un peu pour en racheter de nouveau.
    Bon week-end :D

    Une fille à frange

    25 février 2017

    • Salut,
      Merci pour ton passage et ton commentaire et ravie que mon article comparatif t’ait plu !
      Pachamamaï semble vraiment une marque sympa, pour l’instant je ne connais que le shampoing Sweetie et le dentifrice cristal sur lequel je ferai prochainement une revue, mais j’aime bien leur éthique et leur approche slow des cosmétiques.
      Je ne connais pas du tout le shampoing jersey bounce. Je viens de regarder la fiche produit, il a l’air sympa, j’aime beaucoup l’huile d’olive pour les cheveux. J’ai malheureusement peur que le SLE qu’il contient me provoque le même souci de croûtes que le Big.
      Effectivement, il est un peu cher. Quand on voit que les shampoings solides coûtent le même prix et qu’ils durent à peu près deux fois plus longtemps, ça vaut le coup de se pencher dessus. J’avais envie de tester le Seanik, en solide, qui contient aussi du sel, du citron, bref qui doit donner un peu le même rendu.
      En tout cas merci de ton passage et à très bientôt !

      Flo

      28 février 2017