Dimension Flo

Un autre regard, une autre vision du monde, bienvenue dans la dimension de Flo !

A la découverte du haïku pour célébrer le printemps + un concours !

Article posté le 23 mars 2017

Lanterne japonaise et fleurs de cerisier

Je n’ai jamais beaucoup aimé la poésie, qui souvent, ne parvient pas à me toucher. Toutefois, à l’aube du printemps, ma fibre lyrique semble toujours se réveiller un chouya.
Aujourd’hui, j’ai eu envie de vous parler du haïku, forme poétique étonnante qui depuis peu a su me séduire. Il m’a semblé que c’était une chouette façon de vous proposer un concours du printemps. Le haïku nous vient du Japon et, mon prix pour ce concours ayant Taïwan pour origine, je me suis dit que cela nous ferait l’occasion de nous offrir un chouette voyage en Asie.

Qu’est-ce qu’un haïku ?

Un haïku est un poème japonais très court, seulement composé de trois phrases, dont le but est d’offrir à l’esprit du lecteur une sorte d’instantané, une image instantanée, mais aussi un instantané d’émotion, de ressenti.
En quelques mots seulement, la juxtaposition d’images, de sensations, de couleurs, éveille tant l’imagination que la sensibilité.

J’étais totalement insensible aux haïku jusqu’à il y a peu. Je trouvais cela trop court, trop simple, ça ne m’évoquait rien et me laissait de marbre… Jusqu’à ce que, sans trop savoir pourquoi, je m’amuse à en écrire un. J’ai alors été brusquement fascinée par la puissance du truc. Le haïku requiert en réalité une véritable discipline, car il faut respecter ces longueurs de phrase, ne pas déborder et arriver à enfermer en ces 17 petits sons ridicules une véritable explosion émotionnelle. En fait, c’est très difficile et rigoureux et quand on parvient à quelque chose, quand brusquement les mots sortent de vous et forment exactement ces trois phrases, quand ces trois phrases expriment parfaitement et avec une immense simplicité votre ressenti du moment, l’impression que cela produit est fascinante.
Le rythme même du haïku, une courte introduction, quelque chose d’un peu plus long pour développer l’émotion, puis ces cinq syllabes symétriques aux premières pour refermer la boîte, apporte quelque chose de bouleversant. Il y a comme une petite musique dans le haïku quand il est réussi que je trouve magique.
Pour moi, c’est maîtriser un pouvoir fabuleux qu’être capable d’enfermer une image fugace et une forte émotion dans seulement quelques syllabes.
Mon esprit scientifique adhère totalement à ce que le haïku propose dans la rigueur, mon esprit littéraire à ce qu’il offre d’émotionnel et d’irrationnel. En bref, c’est un moyen d’expression qui s’est mis à me parler.
Non, je ne me suis pas mise à écrire des haïku tous les jours. Mais, assise dans un métro bondé, le soir avant de m’endormir, je trouve qu’il y a quelque chose de merveilleux à s’échapper en tentant de composer un petit haïku centré sur l’émotion du moment.

Les règles du haïku

  • Un haïku en japonais est composé de 17 sons, que l’on appelle des mores. En français, nous obtiendrons l’équivalent en le composant de 17 syllabes ou 17 pieds, si vous préférez.
  • Le haïku se décompose en trois phrases :
    • La première phrase est composée de 5 sons
    • La seconde phrase est composée de 7 sons
    • La troisième phrase est composée de 5 sons
  • Le haïku contient généralement un kigo, une évocation plus ou moins directe d’une des quatre saisons.
  • Le haïku utilise des mots très simples, compréhensibles par tous.
  • Le haïku exprime un instantané du présent.
  • Pas de rimes dans un haïku. Les trois phrases du haïku ne constituent en réalité qu’un seul vers, un vers qui doit pouvoir se lire en un seul souffle.

La contrainte du 5 7 5 peut faire un peu peur. En réalité, il faut la voir comme la source de la créativité. Pour arriver à dire ce que vous avez à dire en la respectant, vous allez être obligé de trouver la façon de le faire, le mot qui donnera le bon rythme, pourquoi pas même de prendre des licences avec la grammaire pour arriver à conserver et votre idée, et la règle. C’est en cela que ce cadre très strict peut donner lieu à des choses très inventives et originales.
Toutefois, c’est le fond qui est le plus important. Si pour conserver toute l’émotion de votre haïku, vous avez besoin de retirer ou d’ajouter une syllabe, s’il vous semble que le rythme serait meilleur ainsi, faites-le. Sentez-vous libre et faites-vous plaisir.

Quelques exemples de haïku

Ce sont deux haïku de printemps que j’ai écrits récemment. Etant donné que je débute, ils sont peut-être très mauvais, je n’en sais rien et pour être très franche, je m’en fiche. J’ai pris plaisir à les écrire et ça me suffit.
Je vous les propose d’abord pour vous donner une idée d’à quoi cela peut ressembler, ensuite parce que j’espère que si vous voyez que j’ai mis la main à la pâte, cela vous motivera pour essayer aussi.

Pétales légers
Eclaboussés de soleil
Un écrin d’or s’ouvre.

Le merle moqueur
Dans le vent au doux parfum
Annonce l’aurore.

Le concours

Vous l’aurez deviné, je vous propose de participer en écrivant un haïku sur le thème du printemps. Sentez-vous très libre et essayez juste de vous faire plaisir.
Rassurez-vous il n’y a aucun spécialiste du haïku dans mon entourage, nous en sommes tous au même point donc, pas de jugement. Le but est simplement de s’essayer à un exercice inhabituel et intéressant, qui ne rebutera pas ceux qui n’aiment pas écrire des pavés !

Envoyez-moi votre haïku via mon formulaire de contact avec le nom ou pseudo sous lequel vous souhaitez apparaître.
Quand le concours sera clos, je publierai toutes les participations et vous proposerai de voter pour votre préférée.
Vous avez jusqu’au dimanche 2 avril à 23h59, à vos plumes !

Le cadeau

Verres, pailles et pots de perles de fruit
Ce concours est organisé en partenariat avec Babao, boutique et bar à bubble tea.
Grâce à leur gentillesse et à leur enthousiasme, j’offre au gagnant ou à la gagnante du concours un kit pour faire son bubble tea maison, spécialité taïwanaise de thé froid ou chaud parfumé, agrémenté de tapioca, de billes moléculaires aux fruits ou de morceaux de gelée de fruits. Une boisson rafraîchissante, colorée et originale qui vous permettra de surprendre et d’épater tous vos amis !

Découvrez comment préparer votre Bubble Tea et apprenez-en plus sur Babao en cliquant ici.

En attendant, à vos claviers, j’ai hâte de découvrir vos haïku !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les mots clés de cet article :


Partagez cet article


7 Avis

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mes amis chantants
    Virevoltent à toutes heures
    Chauds rayons et dors

    chuuut ;-)

    Mymi

    23 mars 2017

    • Je te l’ai déjà dit mais j’aime beaucoup tes haïku pleins d’évocations. Dommage que je ne puisse mettre les deux dans le concours, mais ç’aurait pas été juste pour les autres ! ;) Du coup ils sont ici pour en faire profiter tout le monde.
      Des bisous !

      Et pour aller voter pour votre haïku préféré, c’est par ici : http://dimensionflo.com/concours-du-printemps-votez-pour-votre-haiku-favori/

      Flo

      3 avril 2017

  2. Maligne est la fleur
    Jeux de couleurs et parfums
    Ce soir c’est salade

    Mymi

    23 mars 2017

  3. Bonjour, je participe avec plaisir à ce joli concours et je croise fort les doigts ! bonne journée

    FELICITA DAsilva

    27 mars 2017

    • Bonsoir ! :)
      Pour participer, il faut m’envoyer un joli haïku, bonne chance et merci de ton passage !

      Flo

      27 mars 2017

  4. Bonjour,
    Merci pour ce joli concours.
    Je participe avec plaisir.

    tenailleau

    30 mars 2017

    • Bonjour,
      Pour participer, il faut rédiger un haïku sur le thème du printemps et me l’envoyer. Bonne chance !

      Flo

      30 mars 2017